RETOUR SUR LA 33ième ASSEMBLEE GENERALE DE L’INTERDEPARTEMENTALE

76 % D’ACCA ADHERENTES EN PLUS ET FEMINISATION

DU CONSEIL INTERDEPARTEMENTAL …

 

   01 02
03 04
Photos Inter/JMS

… DANS LEQUEL LES NON CHASSEURS SONT REPRESENTES

 

L’hommage de l’Interdépartementale à la mémoire de son ancien Trésorier

 

MINOLTA DIGITAL CAMERA
Photo Inter

L’ouverture de la 33ième Assemblée Générale de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche a été marquée par un moment de recueillement à la mémoire de Pierre Pialet, l’un des fondateurs de l’association en 1981, ancien membre du Conseil Interdépartemental et du Bureau Interdépartemental où il a longtemps exercé la responsabilité de Trésorier. Pierre Pialet nous a quitté le 3 Septembre 2013. Ont été associés dans  le souvenir les amis chasseurs décédés et les mamans récemment disparues de nos Vice-Présidents Michel Burine et Noël Chautard.

Zoom sur la 33ième Assemblée Générale 2014

 

06 07
Photo Inter/JMS

Le rapport financier préparé par le Trésorier Alain Pialet a été lu par le Trésorier-Adjoint Rémi Pialet. Le solde de trésorerie, bien qu’en baisse, reste positif. Les frais de communication interne et aux adhérents (en particulier Le lien) sont en forte progression : + 88 %. Heureusement, une excellente surprise : les recettes 2013 provenant des adhésions ACCA sont elles aussi en hausse : + 76 % (par rapport à 2012 qui était déjà la meilleure année) ! Rapport adopté à l’unanimité après quitus du Vérificateur aux comptes, Sébastien Jaillet.

08 09
Photos Inter/JMS

Par manque de disponibilité, Sébastien Jaillet et Rémi Pialet quittent le Conseil Interdépartemental après plusieurs années de bénévolat apprécié. « La porte du Conseil leur sera toujours ouverte. Ils reviendront quand ils le pourront et quand ils le voudront » indique le Président.

Le Diplôme d’Honneur du bénévolat au service de la chasse est attribué en 2014 à :

-      Christian Courbis, titulaire du permis de chasser depuis 37 ans, membre de Bureau d’ACCA depuis 30 ans, Président de l’ACCA de Colombier le Jeune (Membre Associé de l’Interdépartementale) depuis 20 ans

-      Rémi Pialet, titulaire du permis de chasser, un jeune qui s’est investi pendant plusieurs années dans le travail d’équipe du Conseil Interdépartemental, en particulier dans les Printemps du Rhône et l’Assemblée Générale du Trentenaire

Le rapport d’activités est présenté depuis la salle par le Président Christian Pialet avec, à ses côtés, le Vice-Président Chargé de l’Animation, Franck Chalas et en interactivité avec les autres Vice-Présidents lui répondant depuis la tribune :

010
Photo Inter/JMS

  • Notre Bulletin d’information, Le lien, envoyé à tous nos Présidents d’ACCA Membres Associés, permet de ne pas détailler en Assemblée Générale tout le travail bénévole effectué (réunions, entretiens, déplacements, courriers, dossiers, évènements, etc.).

011 012

  •   «  Pourquoi s’occuper aussi de la chasse au sanglier ? … »

013 014
Photos Inter/Gérard Romain

… « Parce que nous défendons tous les modes de chasse » (Article 3 des statuts votés en Assemblée Générale), rappelle le Président. Ceux qui vous disent encore que « L’Inter, c’est pour le gibier d’eau » n’ont que … 30 ans de retard ! ». Pour preuve, la tombola gratuite des ACCA Membres Associés dont le tirage au sort désignera … La Champ-Raphaël. Même à vol d’oiseau, « La Champ », ça fait loin des bords du Rhône.

  •   Nos réussites de l’année 2013 :

.   Le Jeu-Concours primé et gratuit Chasse et Développement Durable, doté, grâce à nos généreux sponsors de 245,00 €, prix remis aux 5 lauréats, au cours d’une belle réception, par le Président de l’Académie du Mérite et Dévouement Français, Jean-Paul de Bernis, en présence de 7 Partenaires Officiels et d’élus régionaux, départementaux et communaux.

015 016
017 018

.   Le Rhôdanien, en partenariat avec Groupama et La Pétanque de l’Eyrieux, journée conviviale partagée entre chasseurs et non chasseurs. Beau succès avec 144 inscrits et environ 200 personnes présentes (joueurs, spectateurs, organisateurs). Une façon ludique de soutenir votre association.

054019

.   Le Club Partenaires Officiels 2013 : 59 membres actifs que nous remercions pour leur partenariat, leur solidarité avec le monde associatif, leurs encouragements à faire vivre en milieu rural l’intercommunalité et l’interdépartementalité de part et d’autre des berges du Rhône, jusqu’aux Cévennes et au Vercors.

021 022

023                                024

 

.   Le site internet de l’Interdépartementale : il connaît depuis son lancement un succès que personne n’imaginait. 1000 visiteurs le premier mois, 3000 visiteurs supplémentaires le deuxième, avec, pour les 5 dernières semaines, 500 visiteurs hebdomadaires !

025 026
Photo Inter/JMS

Cette réussite, l’Interdépartementale la doit largement au Vice-Président en charge du site, Anthony Cuoq dont Christian Pialet salue chez ce bénévole « le professionnalisme et la disponibilité au service du travail d’équipe ».                                                           

  • Le Vice-Président Franck Chalas lance un appel pressant à venir renforcer l’équipe : plus l’association progresse, « plus elle a besoin, pour bien fonctionner, de se trouver de nouveaux bénévoles ». Alors, si vous pensez que ce que nous faisons est utile et doit continuer, « manifestez-vous ! »

027 028
Photos Inter/JMS

  • Autre appel à l’engagement pour la reconquête : celui lancé depuis la tribune par Albert Zecchini. Pour le Vice-Président Chargé des relations avec les ACCA et les AICA, la forte progression des adhésions ACCA « ne doit pas masquer la réalité » : 150 ACCA Membres Associés sur 730 ACCA Drôme-Ardèche, c’est souvent encore « insuffisant » pour faire pencher la balance en notre faveur dans les décisions qui nous concernent.

029 030
Photos Inter/JMS – Inter

Lui qui est Président d’ACCA et d’AICA « ne comprend pas » qu’une majorité d’ACCA puisse encore rester en marge d’une grande action collective de « défense de la chasse populaire ». Quand ces ACCA se réveilleront, il sera peut-être trop tard ! 2014, année décisive pour les chasseurs 26-07 : que chaque ACCA prenne donc maintenant ses responsabilités … « En rejoignant sans hésiter l’Interdépartementale ! »

  • Chargé du Gibier d’Eau, le Vice-Président Noël Chautard, par ailleurs Délégué Départemental ANCGE Drôme – avec à ses côtés à la tribune Serge ROUX, membre du Conseil Interdépartemental et Délégué Départemental Adjoint ANCGE Drôme – annonce que « tout propriétaire de hutte de chasse devra désormais signer une demande individuelle d’autorisation d’occupation du DPF auprès de la CNR ». S’il ne le faisait pas, l’homologation de la hutte serait retirée et l’utilisation privative du DPF (Domaine Public Fluvial) sans autorisation deviendrait illégale. Le contrevenant s’exposerait alors à procès-verbal,  sa responsabilité civile serait engagée et son installation de chasse disparaitrait sans aucun recours possible.

040 041
Photos Inter/JMS – Inter/CP

Au niveau national, à chaque renouvellement des baux du DPF, c’est l’ANCGE, soutenue par la FNC, qui a négocié avec le Ministère de l’Ecologie les conditions d’adjudication et la rédaction du Cahier des Charges. Ces négociations abouties se sont déroulées dans de bonnes conditions pour les chasseurs de gibier d’eau, l’ANCGE obtenant notamment du Ministre les adjudications prioritaires aux ACCA.

Sur le plan régional, c’est l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche qui a été choisie comme référent par la Compagnie Nationale du Rhône.

La mission de l’Interdépartementale est de répertorier chaque propriétaire de hutte de chasse, regrouper de façon cohérente et efficace l’ensemble des demandes d’homologations de huttes de chasse Drôme et Ardèche (DPF Rhône et Isère, domaine concédé CNR), responsabiliser les propriétaires et autres utilisateurs de huttes, les sensibiliser aux questions de sécurité.  Avec un seul objectif : conclure dans les meilleures conditions pour les chasseurs de gibier d’eau le renouvellement d’occupation du Domaine Public Fluvial concédé pour une durée de 6 ans(2013-2019),

Comme par le passé, l’ANCGE et la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Ardèche sont partie prenante dans la concertation en cours.

En tant que représentants départementaux de l’ANCGE, Noël Chautard et Serge Roux sont chargés par l’Interdépartementale de contacter tous les propriétaires et autres utilisateurs de huttes du DPF. Une réunion d’information, avec signature par chaque propriétaire de sa demande individuelle d’homologation, aura lieu avec la CNR avant l’ouverture de la chasse.

Au préalable, les chasseurs concernés doivent retourner impérativement à l’Interdépartementale le formulaire d’identification des propriétaires de huttes (distribué le 28 Février à Beauchastel et toujours disponible) avant le 15 Avril 2014.

Enfin, Noël Chautard a annoncé que La Sauvagine, revue nationale des chasseurs de gibier d’eau publiée par l’ANCGE, aurait désormais son correspondant régional Drôme-Ardèche Fleuve Rhône pour la rubrique Observations – Migrations en la personne de Christophe Breda (St Lager Bressac).

042
Photo Inter

  • Chargé du Petit Gibier, le Vice-Président Denis Péatier informe l’Assemblée que le Ministre a finalement renoncé à suivre la demande pressante de certains anti-chasse qui voulaient absolument que la vénerie sous terre soit interdite en zones Natura 2000, ce qui aurait été catastrophique pour le petit gibier déjà fortement victime de la prédation du renard. Selon l’arrêté qui vient d’être publié, seule une espèce « animale » protégée, présente « dans le terrier », entrainera l’interdiction du déterrage.

043 img_2610
Photo Inter/JMS

 Voila un exemple récent qui démontre que la mobilisation intelligente des chasseurs peut être payante.

  • Le Vice-Président Chargé du Grand Gibier, Michel Burine, rappelle que le sanglier est devenu « le dossier N° 1 de l’Interdépartementale » depuis l’apparition de « l’étrange maladie » et que le Conseil Interdépartemental consacre « beaucoup de temps et d’énergie » à cette question.

img_7610 044
Photo Inter/JMS

En conclusion du rapport d’activités voté à l’unanimité, Christian Pialet remercie se amis pour « le beau travail d’une équipe 100 % bénévole » sans cacher, toutefois, sa préoccupation pour l’avenir. Le niveau que nous avons maintenant atteint, dit-il, « nous oblige » à renforcer le Conseil Interdépartemental « pour pouvoir continuer au-delà de 2014 » :

« Il nous manque encore dans l’équipe dirigeante quelques Présidents d’ACCA et deux ou trois personnes motivées supplémentaires.

« N’attendez pas toujours que ce soit l’autre qui vienne bosser à votre place !

« Je ne voudrais pas qu’après le succès d’aujourd’hui et uniquement faute de volontaires prêts à s’investir, la prochaine Assemblée Générale soit celle de la dissolution ».

046

A considérer partout, en France, les difficultés des associations spécialisées à défendre la chasse et le peu de moyens qu’elles ont pour le faire, l’avertissement est à prendre au sérieux.

 

5 surprises : 4 femmes et 1 non chasseur élus au Conseil Interdépartemental 2014

 

La chasse au féminin ! Dans la salle, elles étaient une quinzaine sur plus de 200 personnes. Au Conseil Interdépartemental, elles seront désormais 4 sur 18 :

047 048
049 050
Photo Inter/JMS

 -      Janine Burine (Beauchastel), ne chasse pas mais évolue depuis toujours et avec plaisir dans le milieu « grand gibier ». Accommoder un pot au feu ou préparer le couscous pour deux douzaines de chasseurs affamés rentrant de battue ne lui fait pas peur.

-      Chantal Jonac (St Michel de Chabrillanoux), titulaire du permis de chasser. Spécialiste du sanglier, elle ne manque pratiquement jamais une battue et ne se laisse pas intimider par les hommes quand elle a décidé de faire le pied.

-      Yolaine Létrange (Châteauneuf S/Isère), titulaire du permis de chasser. Spécialiste du gibier d’eau, elle a longtemps chassé le canard à la hutte avec appelants.

-      Marie-Agnès Pialet (Beauchastel), ne chasse pas mais évolue dans un milieu familial « très chasse ». Scientifique de formation et de profession, elle apporte à l’équipe ses compétences sur des questions pointues telles que la migration des grives ou la génétique des sangliers.

-      Joël Mounier (Beauchastel), ne chasse pas et n’a aucun lien familial avec les chasseurs. Cette culture « non chasse » qui est la sienne ne signifie pas pour lui « anti-chasse », ce qui est d’ailleurs le cas (les sondages l’indiquent) d’une majorité de Français. Intéressé par les problématiques de la chasse et de la nature, partisan d’une écologie qui agit (il a participé lui-même très activement aux Printemps du Rhône), toujours à l’aise dans les rencontres conviviales, cet ancien joueur de rugby a accepté, également par amitié, la proposition du Président Pialet qui voit là pour les chasseurs une chance à saisir … La chance de pouvoir nous remettre en cause dans notre façon de penser et de communiquer : pour mieux comprendre dès aujourd’hui comment ceux qui ne chassent pas nous perçoivent. Et peut-être pouvoir être mieux compris demain par ceux qui ne chassent pas eux-mêmes.

-      Les 18 membres élus du Conseil Interdépartemental 2014 :

AVENAS Gérard (St Paul les Romans), BURINE Jeanine (Beauchastel), BURINE Michel (Beauchastel, Président ACCA), CHALAS Franck (St Michel de Chabrillanoux), CHAUTARD Noël, (Livron, Conseil d’Administration ACCA), CUOQ Anthony (Bourg les Valence), FEROUSSIER Jacky (Beauchastel, Conseil d’Administration ACCA), HERITIER Michel (Châteauneuf S/Isère), JONAC Chantal (St Michel de Chabrillanoux), LETRANGE Yolaine (Châteauneuf S/Isère), MOUNIER Joël (Beauchastel), PEATIER Denis (Pont d’Isère), PIALET Alain (Beauchastel), PIALET Christian (Beauchastel, Conseil d’Administration ACCA), PIALET Marie-Agnès (Beauchastel), RIOU Sébastien (Boffres, Président ACCA), ROUX Serge (Chabeuil), ZECCHINI Albert (Valence, Président AICA, Président ACCA)

Le Conseil Interdépartemental 2014, élu par l’Assemblée Générale annuelle, élira à son tour le Bureau Interdépartemental dans les prochaines semaines. Nous vous tiendrons informés …

051
Photo Inter/Alain PIALET

3
Photo Inter/SR

Comme annoncé, nous allons publier l’intégralité des réponses de l’Etat aux questions des chasseurs sur la maladie du sanglier.

 

En exclusivité,

Vous pourrez trouver ce document sur :

www.interchasse-dromeardeche.fr

<Dossier : Sanglier>

Tout le monde en parle et c’est sur le site de l’Inter !

L’OIE, LE RENARD, LE FAISAN


Fin programmée de la vénerie sous terre et mauvais coup pour les chasseurs de petit gibier !

 

LE MINISTRE, L’OIE, LE RENARD, LE FAISAN ET NATURA 2000

 

Sans titre-15img_2610

 

Non, ce n’est pas le titre d’une fable mais une brutalité supplémentaire faite aux chasseurs. Et celle-là pourrait nous faire très mal. Face à la révolte des chasseurs de gibier d’eau, le Ministre de l’Ecologie s’apprête à signer en catastrophe l’arrêté prolongeant de 10 jours en Février la chasse à l’oie. La suite est connue : prise sous la pression, dans la précipitation et la confusion, alors que le Ministre avait tout le temps de préparer sérieusement une décision solide, cette fragile mesure de circonstance sera aussitôt attaquée par la LPO et l’ASPAS. Pendant ce temps, oies et canards (responsables aux Pays-Bas de 10 millions d’euros de dégâts aux cultures) seront gazés par dizaines de milliers sans émouvoir si peu que ce soit nos gentils protecteurs. En Février, le même Ministre va signer – si personne ne bouge – un autre arrêté : à la demande des mêmes protecteurs autoproclamés. Il concerne cette fois la vènerie sous terre. Mais aussi, nous allons expliquer pourquoi, tous les chasseurs de petit gibier.

 

L’INTERDICTION DE LA VENERIE SOUS TERRE

L’écran de fumée habituel consiste à faire croire qu’il s’agit de moraliser cette pratique tout en limitant ses excès. En fait, c’est la disparition programmée de la vénerie que l’Etat veut mettre en place. Un article de l’arrêté ministériel en préparation prévoit « l’interdiction du déterrage en cas de présence d’une espèce protégée » : une seule espèce – animale ou végétale – suffira. La vénerie sous terre va donc pouvoir être interdite sur tous les sites Natura 2000, autrement dit, pratiquement partout ! C’est déjà beaucoup mais pas seulement. Car, la mesure est à double détente …

 

L’EFFONDREMENT DES DENSITES DE PETIT GIBIER

En supprimant ce mode efficace de régulation des prédateurs et avant l’interdiction pure et simple du piégeage, l’Etat va ainsi permettre la prolifération des blaireaux et des renards déjà trop nombreux, ce qui se traduira sur le terrain par l’effondrement prévisible des densités de petit gibier : lièvre, lapin, perdrix, faisan … Effet d’écœurement garanti, ce sera alors la diminution accentuée du nombre de chasseurs. Au bout du compte : un affaiblissement mortel de notre capacité à nous défendre.

N’est-ce pas le but ?…

L’INTERDEPARTEMENTALE