AVANT SON CONSEIL INTERDEPARTEMENTAL, CHRISTIAN PIALET S’INVITE EN REUNION FEDERALE DE SECTEUR …

INTERVENANT SUR LE SANGLIER, LA GRIVE, LES TERRITOIRES CHASSABLES, NATURA 2000, LE SCHEMA DEPARTEMENTAL DE GESTION CYNEGETIQUE, DES REPRESENTANTS DE L’INTERDEPARTEMENTALE ONT PRIS PART A UNE REUNION DE TRAVAIL CONSTRUCTIVE AVEC LA FEDE 07 PARMI UNE SOIXANTAINE DE REPRESENTANTS D’ACCA

 

Accélération. D’après les informations fournies par l’Interdépartementale, les renouvellements d’adhésions d’ACCA s’accélèrent. Des ACCA plus adhérentes depuis 2010, 2011, 2012, 2013 reviennent. L’Interdépartementale ne communique pas pour le moment sur le nombre de nouvelles ACCA. Il lui en faut 40 d’ici le 30 juin pour continuer.

94

Le petit observateur drômardéchois

 

13 MARS : LES 22 MEMBRES DU NOUVEAU CONSEIL INTERDEPARTEMENTAL (DONT 70 % SONT EN RESPONSABILITES DANS LES ACCA) ONT ELU LE BUREAU 2015 (9 PERSONNES) AVEC UN NOUVEAU TRESORIER

 

93
Photos Inter JMS

De gauche à droite en partant du fond : ZECCHINI Albert, CHANAS Eric, MOUNIER Joël, BREDA Christophe,  PIALET Alain, SABATON Olivier, BURINE Michel, RIOU Sébastien,  FEROUSSIER Jacky, PERENNEC Guillaume, PEATIER Denis, JONAC Chantal, PIALET Christian, PIALET Marie-Agnès, ROUX Serge, LETRANGE Yolaine, HERITIER Michel, BURINE Janine, CUOQ Anthony, CHALAS Franck, CHAUTARD Noël, AVENAS Gérard

Notre équipe

Le Bureau Interdépartemental 2015 (9 membres élus)

  • Composé du Président, des Vice-Présidents, du Trésorier, du Secrétaire, a été élu par le Conseil Interdépartemental du 13 mars 2015 pour une durée de 1 an jusqu’à l’Assemblée Générale annuelle 2016 si le maintien de l’association est prononcé le 30 juin 2015
  • Assure le fonctionnement permanent de l’association, les relations avec les pouvoirs publics, les élus, les partenaires officiels, la presse, les fédérations, les ACCA, les associations spécialisées
  • Diffuse l’information interne et gère la communication externe (site internet, Le lien, courrier, courrier informatique, téléphone, tenue des fichiers)
  • Assure le fonctionnement régulier de la trésorerie et tient à jour la comptabilité en relation avec l’établissement bancaire
  • Prépare les réunions du Conseil Interdépartemental et de l’Assemblée Générale annuelle, assure le suivi des projets et décisions

PRESIDENT

Christian Pialet
(Administrateur National ANCGE Chargé des relations avec la CNR, membre de Conseil d’Administration d’ACCA)

SECRETAIRE INTERDEPARTEMENTAL CHARGE DE L’ADMINISTRATION GENERALE

Alain Pialet

TRESORIER INTERDEPARTEMENTAL

Joël Mounier

VICE-PRESIDENTS SPECIALISES

-      Chargé des Relations avec les ACCA et AICA : Albert Zecchini (Président d’AICA, Président d’ACCA)

-      Chargé de l’Animation : Franck Chalas (membre de Conseil d’Administration d’ACCA)

-      Chargé du mode de chasse Gibier d’Eau : Noël Chautard (membre de Conseil d’Administration d’ACCA, Délégué Départemental ANCGE Drôme)

-      Chargé du mode de chasse Grand Gibier : Michel Burine (Président d’ACCA)

-      Chargé du mode de chasse Petit Gibier : Denis Péatier (membre de Bureau d’ACCA, membre de Conseil d’Administration d’AICA)

-      Chargé du Site Internet : Anthony Cuoq (membre de Bureau d’AICA, membre de Conseil d’Administration d’ACCA)

95
Joël Mounier, nouveau Trésorier de l’Interdépartementale
Photo Inter/JMS

96
Membre du Conseil Interdépartemental 2015, Chantal Jonac, qui chasse le sanglier,
est Vice-Présidente de l’ACCA de St Maurice en Chalencon (07)
Photo Inter/JMS

Le Conseil Interdépartemental 2015 (22 membres élus)

  • A été élu pour un an par l’Assemblée Générale du 27 février 2015
  • A élu le Bureau Interdépartemental le 13 mars 2015
  • Fixe les grandes orientations de l’association et représente officiellement celle-ci
  • Répercute les informations et les décisions auprès des chasseurs
  • Assure le rayonnement géographique de l’association auprès des ACCA des deux départements
  • Prend une part active à l’organisation de l’Assemblée Générale Annuelle et autres manifestations

AVENAS Gérard (St Paul les Romans, Conseil d’Administration ACCA), BREDA Christophe (St Lager Bressac), BURINE Janine (Beauchastel), BURINE Michel (Beauchastel, Président ACCA), CHALAS Franck (St Michel de Chabrillanoux, Conseil d’Administration ACCA), CHANAS Eric (Livron, Président ACCA), CHAUTARD Noël (Livron, Conseil d’Administration ACCA), CUOQ Anthony (Bourg les Valence, Bureau AICA, Conseil d’Administration ACCA), FEROUSSIER Jacky (Beauchastel, Conseil d’Administration ACCA), HERITIER Michel (Châteauneuf S/Isère), JONAC Chantal (St Michel de Chabrillanoux, Vice-Présidente ACCA), LETRANGE Yolaine (Châteauneuf S/Isère), MOUNIER Joël (Beauchastel), PEATIER Denis (Pont d’Isère, Bureau ACCA, Conseil d’Administration AICA), PERENNEC Guillaume (Ailhon, ancien Président ACCA), PIALET Alain (Beauchastel), PIALET Christian (Beauchastel, Conseil d’Administration ACCA), PIALET Marie-Agnès (Beauchastel), RIOU Sébastien (Boffres, Président ACCA), ROUX Serge (Chabeuil, Conseil d’Administration AICA), SABATON Olivier (Lentillères, Président ACCA), ZECCHINI Albert (Valence, Président AICA, Président ACCA)

L’Assemblée Générale

  • S’informe et débat des questions de l’actualité cynégétique
  • Vote le rapport financier, le rapport d’activités, les motions, les projets
  • Élit le Conseil Interdépartemental
  • Contrôle le tirage de la tombola gratuite des ACCA et de la Super Tombola

Vérificateur des comptes : M. Sébastien JAILLET

Le Comité d’Honneur du Trentenaire

  • 50 personnalités européennes, nationales ou régionales qui nous ont apporté leur soutien officiel

Le Club Partenaires Officiels

  • 71 entreprises et commerces en 2015 (56 en 2014)

97

Nos adhérents

  • Tous les chasseurs des ACCA de la Drôme et de l’Ardèche peuvent soutenir activement leur association interdépartementale qui les informe et les défend bénévolement. Ils en deviennent adhérents par la simple adhésion volontaire et collective de leur ACCA (*). Les ACCA adhérentes à jour de cotisation (somme modique, proportionnelle au nombre de sociétaires) sont Membres Associés de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche. A ce titre, elles constituent un réseau solidaire d’information des chasseurs et de défense efficace de toutes les chasses, mutualisent librement des idées et des projets, reçoivent l’ensemble des informations publiées en interne (Inter Flash Infos, Le lien, etc.), font remonter au Conseil Interdépartemental les attentes de leurs chasseurs et les actions jugées prioritaires pour l’avenir de la chasse en Drôme-Ardèche.

(*) Associations Communales de Chasse Agréées

 

UN ANCIEN ANCGE, NOUVEAU PRESIDENT DU GROUPE CHASSE-PÊCHE AU SENAT

98

.   Jean-Noël Cardoux (UMP) est le nouveau Président du groupe Chasse-Pêche au Sénat. Il devient ainsi l’homologue de Philippe Plisson (PS), Président du groupe Chasse à l’Assemblée Nationale.   

Ce spécialiste du gibier d’eau est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Chasses de Loire : trente ans à l’affût du gibier d’eau ».

Le Président de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche et le Sénateur se connaissent depuis longtemps : Jean-Noël Cardoux a été le Vice-Président de la fédération des Chasseurs du Loiret, Christian Pialet le Vice-Président de la fédération des chasseurs de l’Ardèche. Les deux hommes ont siégé ensemble au Conseil d’Administration de l’ANCGE quand Jean-Noël Cardoux, qui en était le Vice-Président, a mis en place la Commission nationale DPF (Domaine Public fluvial).

Dans un message de félicitations qu’il lui a adressé, Christian Pialet lui écrit :

-        « …) Que de bons souvenirs, Jean-Noël, quand nous nous retrouvions à Paris au Conseil d’Administration de l’ANCGE mais comme le temps passe vite aussi …

« Les chasseurs en général, de gibier d’eau en particulier, peuvent être fiers d’avoir un porte-parole d’une aussi grande qualité à une fonction aussi stratégique ».

99

De son côté, « l’ANCGE se félicite d’avoir pour la première fois à la tête d’un groupe parlementaire un véritable passionné de la chasse au gibier d’eau, sauvaginier émérite depuis plus de 40 ans, fondateur et Président de l’ACGEDL, créateur du GIC Loire ».

 

QUAND SEASONS PISTE L’ARGENT DES CHASSEURS … LA CHAÎNE DE CANAL + TRAQUE LES « OPACITES DE GESTION » DE CERTAINES FEDERATIONS

 

100

« Chasseurs, faites-vos comptes ! ».

Dans un reportage très documenté, la chaîne préférée des chasseurs et des pêcheurs ouvre le dossier de la gestion financière des fédérations de chasse. Délicat !

S’il est souligné que « le vol et la fraude » restent l’exception (une seule condamnation par la justice d’un Président fédéral), Seasons pointe néanmoins du doigt les pratiques courantes d’un système que les juges de la Cour des Comptes ont eux-mêmes épluchées et dénoncées.

Des témoignages venus de plusieurs régions de France sont concordants :

Sanglier 2

Ici, « Les dégâts sanglier auraient bon dos ! ». Là, « entre 30 et 50 % de la taxe sanglier seraient affectés, non au paiement des dégâts comme on le fait croire aux chasseurs mais aux frais de fonctionnement global de la fédération ». Au point que des associations se sont montées récemment dans plusieurs départements pour réclamer l’accès aux comptes, ce que permet d’ailleurs la loi à tout chasseur individuel, selon les recommandations de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs).

Des personnalités de la chasse commencent aussi à monter au créneau, non pour remettre en cause le système fédéral dans son ensemble, ni pour jeter le doute sur l’honnêteté personnelle des dirigeants fédéraux mais pour alerter sur des « habitudes malsaines » dans la gestion des « fédés ». Car, au bout du compte, « c’est l’argent des chasseurs qui est concerné » :

« La fédé pompe, le chasseur trinque ! » a pu titrer, sans être démentie, une revue cynégétique nationale. L’éditorialiste bien connu des chasseurs, Paul-Henri Hansen-Catta, dresse le réquisitoire le plus sévère : « Il faut que les chasseurs ne comprennent rien pour que le système continue à fonctionner ».

Désinformer pour régner ?

La plus grosse épine plantée dans le pied du système fédéral s’appelle aujourd’hui Claude Bébéar. Une très grosse pointure.

Ce chasseur passionné n’est pas tombé de la dernière pluie surtout en matière de gestion financière. Fondateur du groupe AXA, le dynamique retraité à décidé avec quelques amis et leur association ACC 45 de mettre le nez là où il ne faut pas : s’intéresser de près aux compte des « fédés », voir où passe réellement l’argent des chasseurs. Il affirme qu’il est en train d’en découvrir tous les jours ! Parole de Grand Officier de la Légion d’Honneur et d’Officier de l’Ordre National du Mérite.

Conclusion du journaliste de Seasons :

« Face au mécontentement général des chasseurs, on peut se demander si l’heure d’une remise en cause n’est pas arrivée » …

Et ce constat final souvent fait ici en direction des ACCA :

« Aujourd’hui, le chasseur ne s’impose pas comme l’acteur principal de sa passion ».

D’autres informations, juste effleurées dans le reportage de Seasons, laissent songeurs :

Le Conseil Interdépartemental du 13 mars 2015 a pris connaissance de courriers depuis quelques jours en notre possession et adressés par plusieurs chasseurs. Extraits de 4 témoignages différents mais du même département dont le premier est une lettre adressée directement au Président d’une fédération :

-      « Je vous demande de bien vouloir publier dans votre revue le détail des frais des administrateurs et en particulier les vôtres (…). Aujourd’hui, beaucoup de chasseurs pensent que vous profitez du système (…) : multiplication des frais de déjeuner, cumul indemnités kilométriques et voiture professionnelle, carte bleue de la FDC. Ces frais seraient d’environ 2000 € (…) Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles ! »

-      « Je ne suis pas une vache à lait et je ne veux pas valider mon permis pour payer ce genre d’excès tout comme les nombreux chasseurs que je côtoie »

-      « A la fédé sur ce sujet, pour l’instant, c’est l’omerta »

-      « Défendez la chasse et mouillez-vous un peu pour les chasseurs ! Participez aux réunions au lieu d’envoyer vos adjoints. On va finir par avoir honte d’être chasseur »

Rien d’illégal peut-être mais quand même. Et dire qu’il se trouve des fédérations pour refuser une subvention de 150 € à des bénévoles qui défendent la chasse !

Depuis peu, le nom de cette fédération mise en cause nous est connu. Les informations qui nous sont parvenues nous obligent, à la demande de nos sources, à la confidentialité, engagement que nous avons pris et que nous respecterons. Si cette fédération souhaite répondre elle-même, ce qu’elle n’a toujours pas fait, nous publierons évidemment sa position. Précisons qu’il ne s’agit pas d’une fédération de la région Rhône-Alpes.

NOUVELLE OFFENSIVE DES ANTICHASSE ! 17 DEPUTES VIENNENT DE DEPOSER DES AMENDEMENTS A LA LOI AFIN QUE LE CARACTERE « SENSIBLE » DE L’ANIMAL « SAUVAGE » SOIT DESORMAIS INSCRIT DANS LE CODE DE L’ENVIRONNEMENT

 

102

103 104

.   Alors que le 18 mars 2015 Ségolène Royal, pourtant Ministre de tutelle des fédérations, a brillé par son absence à l’Assemblée Générale de celles-ci (mépris de « la France d’en Haut » pour « La France d’en Bas » ou refus prudent de s’exposer à un débat toujours explosif sur les oies de février ?), le monde politique s’attend à un retour des écolos au Gouvernement après les élections départementales des 22 et 29 mars. Les Présidents des groupes parlementaires EELV (Vincent Placé pour le Sénat, François de Rugy pour l’Assemblée Nationale) qui meurent d’envie depuis longtemps d’avoir leur voiture officielle de fonction à cocarde tricolore, sont donnés favoris. On pourrait presque dire : l’un joue déjà « placé », l’autre en « rugit » de plaisir !

C’est le moment choisi par les Verts pour tenter de faire inscrire dans la loi, sous forme d’amendements, la reconnaissance de l’animal « sauvage » en tant qu’être « sensible ». Comme prévu, nous y voilà déjà ! 

19 Députés ont cosigné ces amendements :

-        Les 17 Députés d’Europe Ecologie Les Verts dont le Président du groupe EELV à l’Assemblée Nationale, François de Rugy

-        1 Député PS : Geneviève Gaillard

-        1 Député UMP : Arlette Grosskost

105

Parmi les signataires, on notera sans surprise la présence de ces deux Députés :

106
Noël Mamère, Cécile Duflot

 

LA GRIVE POUR TOUS JUSQU’AU 20 FEVRIER : L’INTERDEPARTEMENTALE NE LÂCHERA RIEN ET REÇOIT TOUJOURS DE NOUVEAUX SOUTIENS

 

107

.   Chasser est une liberté. C’est maintenant que se préparent les prochains combats de la saison de chasse 2015-2016.

La grive pour tous jusqu’au 20 février reste l’une des priorités de l’Interdépartementale. Nous ne lâcherons rien !

110
La FDC 07, qui a renoncé à attaquer en justice l’arrêté ministériel, donne l’impression d’accepter sans broncher que le système absurde de la grive cantonale soit reconduit pour 2015-2016

108
Photo Inter/JMS

A l’Assemblée Générale de l’Interdépartementale, le 27 février 2015, les applaudissements de la salle ont accompagné les propos du Président Pialet sur la grive :

« Surtout, pas d’« extension » de ce système absurde, arbitraire, discriminatoire, inégalitaire, injuste de la grive « cantonale » comme semble pourtant s’en satisfaire la FDC 07 qui se contenterait de quelques communes de plus (courrier du Président fédéral en date du 6 février 2015) ! Pas d’ « extension » du système mais sa suppression complète et définitive avec son remplacement immédiat : la grive pour tous jusqu’au 20 février dans la totalité des départements de l’Ardèche et de la Drôme comme c’est déjà le cas dans les 15 autres départements de l’arc méditerranéen ».

Pour nous y aider, parmi les élus drômois et ardéchois, de nouveaux soutiens nous parviennent toujours, confortant notre volonté d’obtenir rapidement gain de cause en nous en donnant vraiment les moyens (mais cela dépend davantage maintenant des 708 ACCA que de nous).

Ces engagements d’élus à nos côtés nous seront très utiles pour interpeller directement, le moment venu, la Ministre et les Préfets, pour obliger ceux qui nous gouvernent à se bouger enfin sous la pression des chasseurs et de leurs ACCA si les valeurs républicaines d’égalité et de justice ne suffisent pas.

Dernier soutien reçu, celui de Sabine Buis (PS), s’ajoutant aux soutiens déjà enregistrés d’autres Parlementaires (Didier Guillaume, Olivier Dussopt, Jacques Genest, Pascal Terrasse).

 

109

La Député de l’Ardèche et Conseillère Régionale Rhône-Alpes nous écrit :

  • «  Monsieur le Président,

(…) Votre correspondance a bien évidement retenu toute mon attention et c’est avec le plus grand intérêt que j’ai pris acte de son contenu.

L’inégalité de traitement appliquée aux différents cantons ardéchois dans le cadre de la période d’ouverture de la chasse aux turdidés peu en effet paraitre arbitraire ».

Sabine Buis nous fait part de la question écrite qu’elle a posé à l’Assemblée Nationale à Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie :

«  (…) Il a été démontré que l’extension de la mesure dérogatoire à la totalité du territoire des deux départements est scientifiquement et juridiquement recevable (…) ».

Lors du dernier congrès fédéral des chasseurs ardéchois, des voix se sont élevées pour reprocher à cette Parlementaire et au groupe auquel elle appartient de cultiver l’ambiguïté des alliances. Sur le dossier de la grive pour tous, l’engagement de Sabine Buis à nos côtés ne peut pas être plus clair. Nous la remercions vivement pour son soutien argumenté et déterminé comme nous remercions tous les élus nationaux, régionaux, départementaux, communaux de l’Ardèche et de la Drôme qui font leurs les arguments de l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche et s’engagent publiquement à nos côtés en faveur de « La grive pour tous jusqu’au 20 février ».

 

LE PRESIDENT DE L’INTERDEPARTEMENTALE S’INVITE EN REUNION FEDERALE DE SECTEUR A LA RENCONTRE DES PRESIDENTS D’ACCA. DES RESPONSABLES DE L’INTERDEPARTEMENTALE ANIMENT LES DEBATS DANS PLUSIEURS REUNIONS FEDERALES

 

 111
Photo Inter/JMS

.   « Que les fédérations me permettent donc de venir m’expliquer en leur présence dans chaque réunion de secteur. Les Présidents d’ACCA pourront alors se faire une idée, juger sur pièce ! Qu’en pensent les 708 Présidents d’ACCA ? Et si on me refuse cette possibilité, que devront-ils en penser alors ? »

A la question posée en décembre 2014, on connait aujourd’hui la réponse : pas d’invitation pour l’Interdépartementale ! Permettre aux Présidents d’ACCA d’entendre autre chose que la parole officielle formatée est sans doute jugé beaucoup trop risqué.

Qu’à cela ne tienne. Quand le Président de l’Interdépartementale n’est pas invité par une fédération, il s’invite lui-même. C’est ce qu’il a fait, 4 jours avant la tenue de son Conseil Interdépartemental, lors de la réunion fédérale du secteur de Vernoux (07) qui s’est tenue à Dunière S/Eyrieux le 9 mars 2015. Il s’est invité en réunion fédérale parce qu’une fédération de chasseurs n’est la propriété de personne, sinon des chasseurs eux-mêmes.

Accueilli poliment mais sans chaleur excessive par l’Administrateur fédéral, Fabrice Aymard (assisté d’un technicien cynégétique), Christian Pialet a tenu à mettre les choses au point. Le Président de l’Interdépartementale a fait comprendre – respectueusement – aux deux représentants de la fédération qu’il n’avait pas à s’excuser de venir à la rencontre des Présidents d’ACCA pour leur apporter des informations qu’ils n’avaient peut-être pas et que si la chasse devait être gérée par les fédérations, elle méritait aussi d’être défendue.

Intervenant à plusieurs reprises dans la réunion, Christian Pialet a pris soin de vérifier par deux fois auprès de la soixantaine de Présidents et membres de Bureaux d’ACCA présents que personne ne s’opposait à sa prise de parole.

112

« Les Comités de Pilotage Natura 2000 auxquels l’Interdépartementale participe depuis 10 ans, comme celui de l’Eyrieux et de ses affluents ou encore  le Comité de Pilotage du Rhône Centre qui gère la réserve nationale de Printegarde sur les deux rives du Rhône, Drôme et Ardèche, nous permettent d’y défendre nos territoires et nos modes de chasse », dira Christian Pialet.

« En l’absence des deux fédérations, nous avons souvent démontré notre complémentarité avec elles en faisant entendre la voix des chasseurs sur Natura 2000 au niveau Drôme-Ardèche. Quand les fédérations n’y sont pas, il est utile pour tout le monde, je crois, que nous puissions être là, face à la LPO, la FRAPNA, le représentant de l’Etat, pour défendre l’intérêt des chasseurs ».

Alain Menant, Président de l’ACCA d’Alboussière : « Non seulement, il ne faut pas regretter que Christian soit venu mais il faut le remercier de nous apporter des informations comme ce document du Ministère de l’Ecologie aux Préfets pour contrôle des subventions aux ACCA » « Une information que les fédés s’étaient bien gardées de faire passer aux ACCA », murmure un Président dans la salle.

113

Photo Inter/JMS

D’autres dirigeants de l’Interdépartementale, eux-mêmes Présidents d’ACCA et d’AICA, prennent la parole :

114

Quand le représentant de la fédération reprend la formule de l’Interdépartementale pour admettre que sur le sanglier et la maladie de l’œdème, il reste peut-être « des zones d’ombre », Michel Burine lui demande : « Toutes ces études scientifiques réalisées, ça coûte combien aux chasseurs, combien à notre fédération ? ». Fabrice Aymard lui répond … mais sans fournir de chiffre.

Sébastien Riou intervient plusieurs fois lui aussi sur le sanglier, les territoires, avec des questions pertinentes, incisives qui mériteraient débat.

115

Albert Zecchini fait rire la salle en parlant des grives ardéchoises qui, d’après les « experts » du Ministère, « avancent à reculons ». Le Président de l’AICA Vallée du Duzon et du Grozon questionne : « Pourquoi la fédération du Pas-de-Calais peut-elle aller en justice contre le Schéma Départemental de Gestion Ecologique mais pas la fédération de l’Ardèche contre un arrêté ministériel qui interdit de chasser la grive pendant 10 jours à la grande majorité des chasseurs ardéchois ? ». Lui aussi attend toujours la réponse.

 

116
Photos Inter/JMS

A quelques jours d’intervalle et une soixantaine de kilomètres plus loin, d’autres responsables de l’Interdépartementale interviennent eux aussi en réunion fédérale. Vals les Bains (07), Guillaume Pérennec et le jeune Président de l’ACCA de Lentillères, Olivier Sabaton, nouveaux entrants au Conseil 2015 de la Chasse Drôme-Ardèche, demandent des comptes à la fédération sur « ce qui est fait et a été fait pour la grive et le pigeon » et « avec quels résultats ». En réponse, ils s’attirent une vive réplique du représentant fédéral, Jean-Pierre Lagarde, qui, pour justifier l’action de la fédération, n’est pas plus tendre avec l’Interdépartementale qu’avec son collègue Administrateur jusque-là en charge de ce dossier à la FDC 07.

 

117

A Dunière, malgré quelques regrets justifiés (pas une seule fois le mot « pigeon » n’a été prononcé par les représentants de la fédération), la réunion fédérale du secteur de Vernoux s’est avérée constructive. Chacun a pu s’informer à des sources complémentaires mais différentes, s’exprimer librement mais courtoisement, échanger utilement des points de vue, faire avancer les choses. De l’avis général, la participation surprise de Christian Pialet a été un plus pour l’information des ACCA (dont plusieurs Présidents ont confié en fin de réunion qu’ils avaient « appris des choses » et allaient demander à leur Assemblée Générale de « voter pour l’adhésion à l’Inter »).

Dès le lendemain de l’intervention de Christian Pialet à Dunière sur le SDGC (Schéma Départemental de Gestion Cynégétique), la fédération des chasseurs de l’Ardèche faisait parvenir le dossier à l’Interdépartementale Chasse Drôme-Ardèche pour consultation et avis. Le 17 mars, le Président Jacques Aurange a invité l’Interdépartementale à une prochaine réunion de travail sur le SDGC.

Après avoir écouté le plaidoyer du Président de l’Interdépartementale en faveur de la grive pour tous jusqu’au 20 février, l’Administrateur de la fédération a tenu à « remercier » publiquement Christian Pialet pour son « expérience » et sa « connaissance du dossier » ainsi que pour « les informations apportées » aux détenteurs du droit de chasse.

Selon ses disponibilités d’agenda, le Président de l’Inter ne s’interdit pas, bien au contraire, de venir à la rencontre d’autres Présidents d’ACCA dans de nouvelles réunions fédérales. Pourquoi pas, aussi, dans la Drôme ?

 

UNE DECLARATION QUI VA ÊTRE LUE DANS TOUTES LES ACCA

 

118

LES PRESIDENTS-CHASSEURS DE LA REPUBLIQUE

 

119

Qu’ont-ils en commun, lui le PS, l’autre l’UMP ? D’abord, de présider l’un et l’autre chacune des deux assemblées parlementaires de la République …

Lui, c’est Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale. L’autre, c’est Gérard Larcher, Président du Sénat.

120

 

Ensemble, ils font partie avec nous des
1 2OO OOO chasseurs français !

 

L’INTERDEPARTEMENTALE